Par : webmestre
Publié : 3 mai 2016

Amélioration des dessertes Pau-Paris et Paris-Pau avec couplage « Palombe Bleue » -TGV


Pour le maintien de la « Palombe Bleue »


Le maintien du train de nuit : « la Palombe Bleue » Tarbes-Lourdes-Orthez-Dax et Morcenx pour Paris est absolument indispensable. C’est la seule façon d’arriver à Paris avant 8 heures et de passer toute la journée dans la capitale en prenant le dernier TGV du soir pour rentrer. Idem pour les voyageurs partants de Paris pour passer la journée à Pau. Pour rendre ce service attractif, il convient de proposer à la clientèle un voyage de qualité avec des trains de nuits confortables.


Ils doivent d’ abord et avant tout être accessibles pour les PMR. Les voitures couchettes doivent contenir au maximum 4 couchettes par compartiment et des voitures lits à deux places.


Il faut donc lancer un appel d’offres. Plusieurs constructeurs étrangers proposent déjà des rames : des trains hôtels TALGO déjà utilisés en France sur la ligne Paris-Madrid « Francisco de GOYA » et Paris –Barcelone « Juan MIRO ». La société Siemens a vendu des voitures couchettes et lits sur Paris-Moscou et Nice-Moscou. Les chemins de fer Autrichiens viennent de mettre en service plusieurs lignes avec du nouveau matériel très confortable. Seule une offre attractive pourra permettre de rentabiliser la ligne et de la pérenniser.


Pour rappel : Tarbes–Paris Austerlitz 874 km et Pau-Paris Austerlitz 814 km.

 


 

Lettre envoyée à Monsieur le Directeur Régional de SNCF Mobilité :


 

Á Monsieur  le Directeur de  SNCF Mobilités
Région Aquitaine Poitou-Charentes

 

 

Objet : Proposition de la D.U.T, horaires T.G.V. 2017.


Monsieur Oliver DEVAUX,


La D.U.T. a pris connaissance du projet de nouvelle desserte TGV proposé par SNCF mobilité : Pau-Paris A/R.
 La réduction significative des temps de parcours ouvre des perspectives de développement économique et touristique très importantes pour le Béarn à condition que la Région et ses habitants définissent des projets liés à cette opportunité et se donnent les moyens de les réaliser.
Afin que la desserte de Pau produise un maximum d’efficacité, la D.U.T. propose une modification des horaires :

 
Dans le sens Pau-Paris

 

 + Avancer le départ du TGV de 14h49 à 13h pour permettre à des voyageurs de prendre des correspondances de fin d’après-midi à Paris pour des destinations de fin de soirée. L’heure d’arrivée prévue, 19h08, nous semble trop tardive.
+ Retarder le départ du dernier TGV de 16h55 à 18h pour que l’usager puisse bénéficier de tout l’après-midi à Pau.

 
Dans le sens Paris-Pau

 

 + Retarder le dernier TGV de 20mn pour permettre aux voyageurs de bénéficier de tout l’après-midi à Paris et avoir éventuellement le temps de traverser la ville de prendre leur train. Une arrivée à Pau à 22h30 ferait gagner 33mn par rapport à l’horaire actuel.

Elle propose aussi, parallèlement, une modification des vitesses entre Bordeaux et Pau afin de diminuer les temps de parcours et arriver à une durée de trajet en dessous du seuil « psychologique » de 4h.


Il conviendrait de porter la vitesse de 160 à 220 km/h entre Bordeaux et Morcenx d’une part pour un gain de 9 à 10mn en rectifiant une seule courbe et d’autre part de Morcenx à Dax pour un gain de 3mn30s avec deux courbes à rectifier.


Entre Dax et Pau, des relèvements de vitesse de 10 à 20km/h sur certaines sections diminueraient de 2 à3 mn supplémentaires le temps de parcours global.


Au total, un temps de parcours attractif et un étagement d’horaire judicieux s’ajoutant à une amélioration de l’accessibilité en gare de Pau verrait une augmentation importante des flux de voyageurs car le train à certaines heures deviendrait compétitif par rapport à l’avion.

Veuillez agréer, Monsieur Olivier DEVAUX, l’assurance de nos meilleurs sentiments. 

 

Responsable de la commission rail :
Jean FRILLEUX

Le Président de la D.U.T. :
Jean Michel TARDAN