Par : webmestre
Publié : 19 mars

Test du 19 janvier 2018 sur les transports 64

 

DUT – Déplacement du lundi 19 mars 2018 –

Itinéraire parcouru : PAU – ORTHEZ – SAINT PALAIS – SAINT JEAN PIED DE PORT – BAYONNE – PAU

Partis à 6h44 de la gare SNCF de PAU par le car (Tr64), nous sommes revenus à PAU-Université à 20h00 (Flixbus). Nous avons expérimenté ce parcours par les moyens suivants : transports64 (Département) – TER (SNCF) – cars « Macron » (Flixbus).

La DUT était composée de 5 membres dont son Président, Jean Frilleux.

Coût du transport pour ce périple : 76,65 €. Nous avons cherché à minimiser les frais ; grâce à la carte magnétique prépayée de 20 voyages (Tr64), aux cartes Séniors (SNCF) et au tarif Flixbus (en concurrence avec Ouibus sur Bayonne-Pau). Opération réussie.

 

Constats et commentaires :

© Lundi : fréquentation spécifique (scolaires en internat à destination de leur établissement).

© Horaires respectés quel que soit le moyen emprunté.

© Fréquentation intéressante. Par rapport à des tests précédents sur le même trajet, nous avons été positivement surpris par le nombre de voyageurs.

Mentions spéciales :

∞ Car Bidegain Orthez > Saint Palais. Bus adapté au nombre de voyageurs (35) alors qu’en temps ordinaire, un bus de petite capacité est affecté à la ligne (± 18 places).

∞ TER Bayonne > Saint Jean Pied de Port : une trentaine de voyageurs venant de Bayonne (essentiellement des marcheurs de Saint Jacques).

∞ Car Flixbus : confortable, ponctuel (malgré le passage en centre-ville à Bayonne), personnel agréable : présence d’un accompagnateur en plus du conducteur. Voyageurs : jeunes et retraités.

Points faibles  :

© Les correspondances entre lignes Tr64. Exemple : Saint-Palais Eglise > Saint Jean Pied de Port à 11h40. Tardets > Bayonne : passage à 11h43 à St Palais. Un tardésien ou mauléonnais ne peut pas se rendre à St Jean Pied de Port en raison d’un décalage de 3’… entre les 2 cars. « Le besoin ne s’en fait pas sentir… », peut-on penser. Pourquoi ne pas modifier légèrement les horaires et proposer une offre plus intéressante ? Problème de coordination… et de correspondance.

D’autres exemples sur le réseau sont relativement fréquents (notamment sur Nay) et feront prochainement l’objet d’une étude.

Le but : complémentarité entre modes de transport, offre améliorée, cadencement organisé.

© Gare de Bayonne : toujours aussi peu accessible… Pas de jalousie entre Pau et Bayonne : même combat !

Au passage, nous avons regardé le tableau des départs en zone d’attente : le TER vers PAU était prévu avec 30’ de retard… Ce qui confirme un problème quasi-quotidien ! Il serait intéressant de se pencher sur ce problème particulier récurrent en « période apaisée »… Qu’en sera-t-il en période conflictuelle ? Serait-ce un problème généré « par construction » de la part des « grosses têtes » de la SNCF ?

Peut-on s’étonner ensuite de la concurrence positive pour les usagers, des « cars Macron » et autres modes de transports (covoiturage, auto-partage…) ?

DUT (MLC) PAU, le 21 mars 2018

 


Cliquer ici pour voir le diaporama