Par : webmestre
Publié : 29 mai

Grèves : les usagers se « détournent » de la SNCF

© Extrait de l’article de la République des Pyrénées du 29 mai 2018 faits du jour  page 5 :

 

Un « sentiment de saturation »

Les usagers majoritairement

exaspérés ? C’est tout du moins

l’avis du secrétaire de l’association

Défense des usagers des transports

(DUT), Jean-Michel Leïçarrague,

qui glisse, dépité : « Actuellement,

ça se passe très mal sur le terrain.

Les usagers ne comprennent plus

cette grève, et surtout, ne la supportent

plus. Il y a un important

sentiment de saturation. » Et ce

dernier de préciser : « Le public est

pris en otage par cette grève. Ils

sont pénalisés et dans leur vie professionnelle,

et dans leur vie quotidienne. » 

À ses yeux, les usagers se

« détournent » désormais de la

SNCF : « À cause des grèves à répétition,

les gens n’ont plus confiance

dans le rail. Là, on attaque la huitième

semaine du mouvement. Les

usagers ont appris à faire sans la

SNCF – les affluences des bus et du

covoiturage grimpent en flèche – et

ils continueront à faire sans, même

quand la situation reviendra à la

normale. Le pire, c’est que les conséquences

de cette grève dépassent

le cadre même des transports. Le

tourisme a fortement pâti de ce

mouvement. L’image du pays à

l’étranger également. Et la situation

sera bien pire si la grève continue

durant les grandes vacances. ». . .
Pour lire la suite sur le site de la République des Pyrénées  : ICI

 

 

 

© Autre article de la République des Pyrénées, cliquer ici.