Par : webmestre
Publié : 2 février

LES PROJETS D-AMENAGEMENT DU NOUVEAU PARVIS DE LA GARE DE PAU- DU POLE D-ECHANGE MULTIMODAL ET DE LA PLACE DE LA MONNAIE SONT UN TOUT

« La République » – le 15/10/2016 – Extrait-

« Le grand défi de la gare SNCF, c’est surtout de devenir un pôle multimodal, point de départ-arrivée de la première ligne du futur bus à haut niveau de service. » 
« On doit faire de ce site le nœud de liaison entre voie ferrée et BHNS. Toute la plateforme autour de la gare va être traitée. Une des ailes de la gare et un petit bâtiment vont notamment disparaître du paysage pour laisser passage aux futurs bus » a expliqué François Bayrou. Pratique aussi pour créer un accès vers la halle Sernam réhabilitée. Le rond-point serait rasé, dans l’option qui a les faveurs, aujourd’hui, des élus. Sans oublier les parkings. La capacité actuelle, autour de la gare, pourrait être multipliée par trois. Il faut imaginer un parking du Stadium porté à 133 places, celui de l’usine des tramways à 200 places. 
« Tout sera prêt pour 2018 et la mise en service du BHNS » assurait Jean-Paul Brin.

02 JUILLET 2017 : PAU-PARIS EN 4H09 POUR LE TRAIN LE PLUS RAPIDE

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Nous sommes en janvier 2021 et beaucoup d’eau du ruisseau de l’ousse est passée sous le pont de la gare…
Nous nous rejouissons de voir le projet en passe de se concrétiser prochainement. Il est temps.
La présentation médiatisée du projet par la mairie a semble faire l’unanimite parmi les palois qui s’y sont interésses.
Notre point de vue de « croyants » les rejoint. Celui de « pratiquants » exprime de serieuses réserves.

Pour voir les videos des aménagements prévus :

https://youtu.be/JkhW11KBSSw

et
https://youtu.be/eTsrv125fms

Pour voir les dossiers de l’agglo :
https://www.pau.fr/article/le-pole-garesernam-sera-attractif-et-attrayant

et
https://www.pau.fr/article/la-nouvelle-place-de-la-monnaie-embellie-et-reamenagee-transforme-ce-quartier-tout-entier

1/ La mise en accessibilite de la gare (quais rehaussés, ascenceurs, escalators…) n’interviendra qu’en 2023, semble-t-il… la loi de 2005 aura mis 18 ans à s’appliquer !
Depuis sa creation en 2010, la DUT en a fait son principal cheval de bataille. La patience enfin récompensée ? Entre fatalisme et satisfaction d’apercevoir le bout du tunnel, la DUT ne peut passer par pertes et profits l’incurie, ou qu’elle soit, des responsables chargés de respecter la loi.

2/ Le projet du nouveau parvis chasse les voitures et fait la part belle aux déplacements doux. Point positif.
Dans une ambiance vegétalisée et esthétiquement bien pensée. Un peu trop, à notre gout… Ce côté « tape à l’œil » semble prendre le pas sur le côté « pratique » du plan de déplacement vers l’accès à la gare.

3/ Le parking « stadium » bannit les voitures et devient un parc « les jardins du canal » avec continuité vers le bâtiment du conseil départemental.
Un constat : l’horreur que représente le parking du stadium, vu de l’esplanade de la fontaine en bout de la place royale ! 133 voitures au pied du pavillon des arts !
Boulevard des Pyrénées : « la plus belle vue de terre », à condition de ne pas baisser le regard !

4/ Une nouvelle entrée en gare par un pont sur l’Ousse au niveau du fronton et aménagement en parking « moyenne durée » et « minute » de l’espace libéré par la destruction de bâtiments inutiles.
L’arrêt « minute » prévu sur le parking « stadium » est une erreur : trop loin, trop dangereux (traversée face au funiculaire) avec bagages et, parfois, mobilité réduite… la passerelle prévue près du pont actuel est inutile…

5/ Le réaménagement de la Place de la Monnaie prévoit de remplacer les feux par un rond-point desservit uniqement par des voies simples. Comment cela peut-il fluidifier la circulation aux heures de pointe ? le calcul nous semble périlleux.

Complements suggérés :
• créer des emplacements (4-5 ?) pour le stationnement des cars de tourisme en remplacement des places supprimées Place de la Monnaie.
• faciliter au maximum le mouvement et le retournement des bus interurbains autour du parking des tramways.

Tels que présentés aujourd’hui, le renouveau du parvis de la gare et les transformations de l’avenue Jean Biray et Place de la Monnaie semblent essentiellement tournés vers l’esthétique et le plaisir des yeux...
Nos prioritès sont liées aux déplacements. Le beau vient en second.

Un pôle d’échange doit faciliter un report modal efficace pour être valide.
× simplicité et visibilité des lieux, information claire
× proximité géographique entre les différents moyens de transport, y compris la voiture
× coordination lors des correspondances entre bus, cars, trains
× confort permettant un temps d’attente supportable pour le client
× création de titres de transport communs à plusieurs opérateurs

Un site d’échange multimodal se doit de permettre une circulation fluide aux moyens routiers qui y accèdent ou en sortent.
Les avenues Jean Biray à l’ouest, Gaston Lacoste à l’est et Napolèon Bonaparte au nord sont habituellement embouteillées, notamment en heures de pointe.

• les milliers de voiture passant quotidiennement par le pont du xiv juillet (seul accès du sud de l’agglo, avec le pont d’Espagne, vers le centre ville) ne vont pas disparaitre comme par enchantement…

• le projet d’amenagement de l’avenue Jean Biray supprime les 2 portions de couloir-bus existants et rétrécit la chaussee pour favoriser les piétons et vélos. Plus aucune priorité aux bus sauf Fébus, lorsque le carrefour de la gare n’est pas bloqué par un écoulement trop lent de la circulation…
• les générateurs de trafic que sont le Conseil Départemental, la SNCF grace à l’augmentation du trafic prévu, le développement du projet « rives du gave » vont dans le sens d’un trafic automobile en hausse.

Construire un pôle d’échange tout beau avec des bus et cars englués dans la circulation avant d’entrer en gare ou lorsqu’ils en sortent, c’est la crainte que nous avons.
Sur un trajet Pau → Orthez (1h05), 7’ sont prévues entre la gare et Billère. Telles que se presenteront les prochaines conditions de circulation autour de la Place de la Monnaie, le temps de trajet sera probablement double.
Science-fiction ? nous le souhaitons….

Restaurer un quartier historique de la ville : oui. En posant un regard nostalgique sur le temps des calèches : non.
Allier la beauté et l’efficacité : un défi. possible à relever…
L’urgence : diminuer la toute puissance de l’automobile et son corollaire : « l’autosolisme ». Nous voulons croire que les projets en cours vont dans ce sens. Libérez-nous de nos doutes !