Par : webmestre
Publié : 2 février

L’activité aérienne en Béarn en 2020 : une année et des prévisions sombres

L’aérogare a été complètement fermée du 30 mars au 10 juin. Le personnel est en chômage partiel depuis le 19 mars avec seulement 33% d’activité depuis cette date. Le chiffre d’affaires a diminué de 45%.
Le trafic passagers est tombé de 600 000 à 185 000 ; les estimations sont de 250 000 pour 2021 et 330 000 pour 2022. Le nombre de vols a été considérablement réduit avec des avions de type Ambraer de 70 places.
Les perspectives sont donc des plus sombres. Le compte d’exploitation déficitaire de plusieurs ne retrouvera pas son équilibre avant 2029 au mieux. Les vols actuels aux moyens réduits se concentrent sur Orly ; Charles de Gaulle et Lyon.

Une partie du personnel est en chômage partiel. De nombreux départs en retraite pour 2021 et 2022 permettront d’atténuer les coûts salariaux.

Y-a-t-il un aéroport de trop dans la Région ?