Par : webmestre
Publié : 27 mai 2013

La grève est stoppée mais la lutte se poursuit

 ©  Sud-Ouest du 25/05/2013 par NL

La CGT a tenu son dernier piquet de grève, hier, aux côtés des usagers.


Une trentaine de personnes étaient présentes, hier matin. (photo nancy ladde/« sud ouest »)
Après deux mois et demi de grève chaque vendredi, le mouvement initié par la CGT contre la suppression d’un poste au guichet de la gare d’Orthez a pris fin, hier matin. Une trentaine de personnes dont la défense des usagers des transports (DUT) étaient présentes devant la gare pour l’occasion.
Les syndicalistes ont indiqué qu’ils resteraient quand même « vigilants » sur l’application des mesures qui leur ont été annoncées par la direction, jeudi. « À partir du 1er juin, une personne supplémentaire sera affectée à la vente sur un taux horaire de 80 % », précise Jean-Marc Descazeaux, le représentant de la CGT.
Rappelons que depuis le premier avril, deux agents orthéziens ont été mutés entraînant une réduction de 26 heures sur l’ouverture des guichets en semaine. « Tout ceci à un coût pour l’entreprise qui doit faire appel à un vigile pendant trois heures chaque soir et à un CDD qui effectue six heures d’accueil par semaine », poursuit le syndicaliste.
Pas de mixité des postes
Les agents ont par ailleurs « obtenu » que la mixité des postes d’accueil et de vente « n’apparaisse pas ». Sur la mixité, la CGT avait lancé un droit d’alerte notamment auprès de la direction du travail pour les risques psychosociaux. « La direction voulait raboter quatre heures d’ouverture de guichet mais nous avons bon espoir qu’elle ne le fasse pas », observe Jean-Marc Descazeaux.
De leur côté, les usagers ont rappelé « l’importance du contact humain » dans les gares. « Nous demandons aussi l’accélération des travaux pour la mise en accessibilité de la gare de Pau et une réunion avec les représentants de la SNCF », a indiqué le représentant de la DUT. Une manifestation est d’ailleurs prévue vendredi 31 mai à 11 heures en gare de Pau. Pour le syndicat CGT, la lutte « va continuer ».

 ©  Sud-Ouest du 25/05/2013 par NL