Bureau et Conseil d’Administration : 2024

lundi 29 janvier 2024
par  webmestre
popularité : 89%

Président
Bertrand Bousseau

Vice président
chargé du rail : Jean Frilleux

Vice président
chargé des Bus ; Michel Lavie-Cambot

Trésorier
Georges Dougnac

Secrétaire
Pierre Ricarrère

Conseil d’Administration
(réélu à l’unanimité) : les mêmes plus Pierre Cassou et Alain Laborde

 

 

Le rapport général présenté à l’Assemblée Générale du 27 janvier 2023

Rapport Moral

Idées
Notre association milite pour un meilleur partage de l’espace public entre les différents modes de déplacement. La liberté de circulation est le droit pour tout individu de se déplacer au gré de ses besoins. Depuis longtemps, parmi les modes de déplacement, la voiture particulière est devenue un élément essentiel très apprécié du public. Si bien qu’elle a supplanté tous les moyens de transport collectif grâce au sentiment de liberté et d’indépendance qu’elle procure. Des progrès techniques époustouflants dans le confort et la fiabilité mécanique, fonctionnant grâce à une énergie finalement peu chère, un permis de conduire accessible à tous ont permis une croissance incroyable du nombre de voitures en circulation.
Ajoutons le lobbying des pétroliers, les facilités d’acquisition (notamment bancaires…), la politique délibérée des collectivités en faveur de la voiture (voirie, parkings, accès illimité en centre-ville…).
La voiture se révèle envahissante comme jamais. 

Au 1er janvier 1950, 2 millions 310 mille voitures en France
Au 1er janvier 2020 : le parc roulant français s’élevait à 39 millions de véhicules. Pour un total de 283 millions environ en Europe (avec l’Angleterre…)

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, si ces voitures biberonnées aux énergies fossiles n’émettaient que de la vapeur d’eau… C’est loin d’être le cas !
Avec le changement climatique qui s’accélère (été 2022 torride, sécheresse historique…), la prise de conscience doit être forte. Les GES (gaz à effet de serre) sont responsables pour l’essentiel du réchauffement climatique. 30% des émissions totales…sont dues aux déplacements. La voiture en est la grande responsable. Il est temps de proposer des alternatives crédibles au « tout voiture » et « auto-solisme ».
Notre époque exige des changements de comportement, individuels et collectifs, décisifs pour la survie de l’humanité. La DUT, à sa modeste place, veut contribuer à la prise de conscience de ces changements nécessaires.

Faits
L’association, après l’épisode du COVID a repris des activités normales.

 • 10 Septembre : forum des associations – Parc des Expos – Hall Ossau – Pau
 • 11 Octobre : conseil syndical PBPM – Mairie de Pau
 • 13 Décembre : conseil syndical PBPM – Mairie de Pau

Participation régulière aux réunions de la CIAPH (Commission Intercommunale pour l’Accessibilité aux Personnes Handicapées). Elles ont eu lieu les 26 Janvier, 18 Mai et 14 Septembre

Nos permanences de 6h00/semaine se sont tenues :

Place d’Espagne : mardi matin (9h00–12h00) – jeudi après-midi (14h00–17h00) du 01/01/2022 au 30/04/2022
Centre social « La Pépinière » : lundi après-midi (14h00–17h00) – mercredi matin (9h00–12h00) du 01/05/2022 au 31/12/2022

Le site de la place d’Espagne étant en travaux pour rénovation à compter du 1er mai, nous avons déménagé au Centre social « La Pépinière ». Nous avons été hébergés salle « Saragosse », partagée avec d’autres associations. Nous y avons reçu tous les publics qui s’intéressent aux mobilités.

Saluons : 

L’Association « La Main Tendue » qui a bien voulu nous prêter un lieu de stockage pour notre matériel
Les personnes qui s’investissent au bureau, dans les permanences, pour le site informatique

Le ferroviaire

Réunions locales :
 AG LGV Orthez OUI
 Présentation lignes TER Pau
 Comité ligne Jurançon
 AG CRELOC Bedous
 Interview de Jean à Bidos par TFI sur la ligne Oloron Bedous 

Réunions régionales et nationales :
 3 Visio conférences FNAUT Aquitaine
 ABAC Bordeaux
 Colloque à Bordeaux avec les nouveaux entrants ferroviaires : Railcoop, Le Train, Trains de nuit.
 AG nationale de la FNAUT à Annecy pour Jean Michel

Des problèmes ferroviaires récurrents

Au cours de l’année écoulée, voyager en train relève du parcours du combattant. On ne compte plus les suppressions par manque de conducteur, de matériel, incidents en série (rupture de caténaire, givre).A cela s’ajoutent les grèves à répétition : conducteurs, contrôleurs, aiguilleurs…au moment des fêtes et des départs en vacances. Le transfert sur route quand il existe devient une habitude. Les petites lignes deviennent ue variable d’ajustement.
Dans le domaine des vœux nous espérons que la nouvelle année apportera des améliorations 

Les horaires.

Liaisons locales :

Ligne 55 Pau Bedous :

- La fréquence est très insuffisante avec 4 trains A/R par jour. Pas de train à l’heure de pointe du matin ; pas de correspondance avec le TGV du soir.

- Bedous Pau : un seul train pour l’heure de pointe du matin ; aucun pour le soir.

- Pau Oloron : manque de trains aux heures de pointe du matin, correspondance hasardeuse le soir.

- Oloron Pau : horaires du matin et du soir mal répartis entraînant une absence de voyageurs potentiels.

Ligne 53 :

- Pau Tarbes : insuffisance de trains aux heures de pointe du matin et du soir

- Tarbes Pau : idem pour les trains aux heures de pointe.

- Pau Puyoo A/R : horaires à peu près corrects (tronc commun Bayonne Dax).

- Pau Bayonne : insuffisance à la pointe du soir.

- Bayonne Pau insuffisance à la pointe du matin.

Ligne 52 :

- Pau Dax A/R : horaires corrects ; insuffisance du soir sur Dax Pau : obligation de prendre le TGV.

Liaisons régionales :

- Pau Bordeaux : horaires corrects.

- Bordeaux Pau : manque un train le matin et le soir.

- Pau Toulouse A/R : suppression des trains directs à cause de la réfection complète des voies sur 60km entraînant des ruptures de charge : TER/BUS /TER. Au-delà de Toulouse vers Marseille le voyage a tout du chemin de croix.

Liaisons nationales :
4 TGV A/R pour Paris qui affichent une très bonne fréquentation malgré une accessibilité difficile. La réduction du temps de parcours surtout pour le TGV du soir explique ce succès. Un 5ème TGV serait le bienvenu.

Le retour du train de nuit.
Après des années de lutte, le train de nuit fait une timide réapparition Il circule toute l’année depuis Paris Austerlitz jusqu’à Lourdes par Toulouse. L’été il est prolongé jusqu’à Hendaye via Pau ; Dax et Bayonne.
Cette réhabilitation n’est en fait qu’un « bricolage » qui présente plusieurs inconvénients :

- la discontinuité dans le temps par l’interruption hivernale.

- La longueur excessive du temps de parcours : 10h15 pour Pau ; 13h pour Hendaye.

- la mise en service d’un vieux matériel datant des années 1960.
Nous demandons donc le retour de l’ancien itinéraire : Paris Dax Tarbes Hendaye avec du matériel neuf et accessible. Nous soutenons les élus qui travaillent à cette renaissance.

L’accessibilité.
A la gare de Pau, toujours rien pour remplacer ces maudits escaliers pour passer d’un quai à l’autre. Patience, patience… 2025 ?

L’aérien

Participations aux réunions de Comité de Consultation des Services Publics Locaux du SMAPP à Lons et Uzein

L’aéroport de Pau : une situation très préoccupante.
Pour l’année 2022, le nombre de passagers se monte à environ 340000 contre 600000 en 2019.Les liaisons régulières journalières comptent 2A/R pour Orly ; 3 pour CDG et 3 pour Lyon .Le taux de remplissage est de 85% pour CDG et seulement 56% pour Orly qui subit une chute brutale et plombe la rentabilité de l’aéroport. Au même moment, Tarbes avec 400000 passagers continue sa croissance. Il « siphonne » par des prix plus attractifs des passagers de la région paloise. L’avenir de Pau devient incertain.

Conclusion :

L’attractivité de la région paloise déjà bonne peut être encore renforcée par l’amélioration des conditions de transport : accessibilité ; fréquence ; régularité ; fiabilité ; correspondances entre les différents modes ; lisibilité des horaires adaptés aux besoins des usagers et simplicité des prix. Nous continuerons nos efforts auprès de tous les décideurs pour améliorer la situation.

Déplacements « doux » : bus, cars, vélos, marche…

IDELIS
L’année 2022 a été caractérisée par le retour progressif à une certaine normalité dans le domaine des transports par bus. La sortie de la pandémie a été longue dans la mesure où l’on considère être revenu à une situation comparable à 2019. 
Pour la DUT, 2023 devrait marquer une progression de la fréquentation et dépasser positivement les bilans de 2019, dernière année de référence avant Covid.
Plusieurs conditions sont nécessaires :
® Retour à l’offre commerciale initiale. En 2022, nous y avons veillé et parfois regretté la décision d’Idélis de réduire la voilure, par exemple fin juin en installant avant l’heure les services d’été. Officiellement, en raison de conducteurs malades. 
® Fin de la conflictualité sociale chez Idélis. Il n’est pas de notre ressort de prendre position sur les responsabilités des uns et des autres. En tant qu’usagers, nous demandons le respect de la continuité du service public : le 24 décembre, veille de Noël, plusieurs lignes ( 5 – 6 – 7 – 8 – 9 - 11 – 12 – 13) ont été privées entièrement de bus toute la journée ! Ce n’est pas admissible. 
Jusqu’à ce jour « noir », plusieurs journées d’action des salariés ont impacté les clients, sans conséquences trop douloureuses pour eux, grâce à la loi n° 2007-1224 du 21/08/2007 sur le service minimum. On en constate aussi les limites… 
A ce sujet, la FNAUT à laquelle la DUT est affiliée devrait se saisir du problème et proposer des avenants à la loi afin de mieux protéger les usagers. La balle est dans le camp du législateur…
Enfin, nous notons une de nos anciennes revendications exaucée : des bus le jour de Noêl ! Avec un certain succès ! Après la journée catastrophique du 24… 

Les travaux de voirie sur Pau et l’Agglo 
Durant le 2ème semestre, la place de la Monnaie, la route de Bayonne et l’entrée Est de Pau ont fait l’objet de gros travaux. D’où embouteillages, saturation des rocades… Cependant, un répit pour les fêtes de Noël a offert un peu d’air aux utilisateurs de la voirie et riverains. 
PBPM avait bien anticipé dès Juillet. Restructuration des lignes T1, T3, T4, 5, 11 et 15. Les usagers ont dû s’adapter, notamment en septembre avec la rentrée scolaire. En amont, des réunions d’information ont été organisées avec succès à Mazères et Jurançon. 
Peu de récriminations enregistrées par la DUT ; les usagers se sont bien adaptés. L’enfer qu’on leur promettait n’est pas arrivé. Moins nombreux dans les bus urbains, ils se sont rabattus sur d’autres moyens : marche, vélo, voiture, covoiturage, cars régionaux, cars Scolaris… 
Les travaux doivent se poursuivre jusqu’ en 2024. Nous souhaitons que leur impact reste maîtrisé.

Point particulier concernant Fébus, le bus à hydrogène : 
 Localement et nationalement, ces dernières semaines (novembre et décembre 2022), l’hydrogène a subi les assauts de critiques acerbes concernant son coût de fabrication, son peu d’efficacité dans l’exploitation du réseau urbain, ses prétendues propriétés « vertes »… Dans la guerre des lobbys anti et pro hydrogène, nous pensons qu’il est urgent d’en savoir plus scientifiquement, sans passion…
Nous ne sommes pas des spécialistes ni en matière d’énergie, ni en matière de finances… 
Le primordial pour nous, c’est de disposer d’un service public de qualité dans la chaîne des déplacements. Il nous semble que Fébus y contribue beaucoup.

Quelques dates de rencontres
 • 05 Avril : conseil syndical PBPM – Mairie de Pau
 • 31 Mai : réunion DUT – Direction PBPM – Centre technique municipal – Pau
 • 07 Juin : bilan 2021 du réseau IDELIS aux associations – Mairie de Lons
 • 28 Juin : conseil syndical PBPM – Mairie de Pau
 • 20 Juillet : réunion publique d’information « Travaux » - Salle Courtois – Mazères-Lezons
 • 11 Octobre : conseil syndical PBPM – Mairie de Pau
 • 13 Décembre : conseil syndical PBPM – Mairie de Pau

CARS REGIONAUX

Nouveau : création de la ligne 522 : Mourenx – Artix – Pau

En période scolaire : 4 A/R direct Mourenx- Pau (Université – terminus : Hôpital Mitterrand)
 10 passages A/R par la gare d’Artix 
 Correspondances avec les TER et la ligne de car 520 (Orthez – Pau)

Changement d’opérateur  : après analyse des réponses lors de la mise en concurrence par la Région, les lignes routières ont été partagées entre Kéolis et Citram. En Béarn intérieur, Citram a décroché le marché. Au-delà des limites du Béarn, Kéolis est l’opérateur. Le cahier des charges exigeait des matériels neufs à faibles émissions de GES. Ils devraient être opérationnels très prochainement. 
• Le 21 Octobre, 4 membres de la DUT ont testé la desserte de Mourenx par les lignes 520 et 522. Test très positif.
• Le 25 Octobre, un rapport oral sur cette expérience a eu lieu dans le local de la Région, place d’Espagne, avec la responsable de l’agence.
Initiative : création possible d’une ligne Tardets – Oloron
La DUT par l’intermédiaire de Jean a proposé à Madame la Maire de Tardets, Maïté Pitrau, la mise en place d’une nouvelle ligne entre Tardets et Oloron avec correspondance pour Pau par le TER en gare d’Oloron. 
Cette ligne passant par Montory, Lanne, Aramits desservirait le Baretous avec un minimum de 3 A/R jour. La Communauté Pays basque est saisie de la proposition. La Région (via le Béarn) est aux abonnés absents.

Déceptions : 
• La ligne 535 - Pau → Montaut en service depuis septembre a été raccourcie ; son terminus n’est plus Lourdes (région Occitanie) mais Montaut (région Nouvelle-Aquitaine). 
Depuis plus d’un demi-siècle, propriété d’un transporteur privé (TPR), cette ligne desservait le générateur de trafic important qu’est Lourdes (65). Reprise par le département, telle quelle, elle est aujourd’hui exploitée par la Région depuis que celle-ci a acquis la compétence « Transports ». A cheval sur 2 régions à partir de St Pé de Bigorre (65) la ligne s’arrête désormais à Montaut (64) pour respecter le « chacun chez soi » si cher aux « ayatollahs » des limites géographiques régionales et des budgets qui y sont adoptés.
Quant aux usagers, ils doivent se rabattre sur les TER pour 10 Kms… Dommage !
• Les lignes interurbaines sont peu connues du grand public. Le moyen de transports utilisé massivement pour se rendre dans les villes et villages de proximité fait la part belle à la voiture individuelle.
Pour les « captifs » et ceux qui veulent lâcher la voiture, la Région a édité un plan du réseau. Nous saluons cette initiative. Seul regret : le plan ne dépasse pas les frontières au-delà desquelles une autre autorité organisatrice opère. 
Par exemple : nous aurions souhaité qu’un plan commun à la Région et Txik – txak (Pays basque) soit édité pour faciliter le calcul des trajets et la compréhension des correspondances. Dommage !

Vélos 

L’agglo fait des efforts importants pour créer des pistes cyclables sécurisées. Mais beaucoup reste à faire. La cohabitation vélos – piétons – trottinettes devient la règle lors de la rénovation de la voirie dans certains quartiers. Cela ne va pas de soi. Des actions de prévention pourraient être organisées auprès des séniors et jeunes pour éviter les accidents. Et la circulation des trottinettes mieux surveillée car souvent dangereuse.
Nous ne pouvons qu’applaudir les efforts de l’Agglo pour les VAE et souhaiter la pérennisation des vélos en libre-service. Bravo aussi à nos amis de Pau à Vélo.
Marche, cheminements de qualité, Personnes à Mobilité Réduite 
La marche est le meilleur moyen de se déplacer sans polluer… avec des trottoirs bien nivelés et entretenus et des cheminements aménagés pour tous. Nous pensons aussi aux personnes se déplaçant en fauteuil qui se voient privées de circuler dans certaines rues paloises, faute de cheminements et de trottoirs en bon état.

 

 

 


Navigation

Articles de la rubrique

  • Bureau et Conseil d’Administration : 2024