Idelis : La gratuité totale des bus est-elle pertinente ?

jeudi 26 janvier 2012
par  webmestre
popularité : 32%

 La gratuité totale est-elle pertinente ?

 
La gratuité totale est une idée séduisante et généreuse qui peut, dans certains cas, s’appliquer à de petites collectivités où les structures urbaines et l’activité économique sont plutôt stables.
 
 Il n’en va pas de même pour les grandes agglomérations qui se développent rapidement et ont besoin d’un réseau de transport important et complexe : la gratuité ne répond pas aux objectifs d’un tel réseau car investissements et fonctionnement sont plus coûteux. En effet il faut fréquemment remplacer les bus usagés, en acheter de nouveaux, renouveler le matériel urbain souvent dégradé etc…La privation de recettes tarifaires entraînerait un surcoût pour les collectivités territoriales, les entreprises étant au maximum du versement transport et le matériel non renouvelé et donc moins attractif induirait une baisse de la fréquentation.
La gratuité ne répond pas à l’objectif fixé : l’expérience montre qu’après une très forte augmentation initiale, la fréquentation tend à se tasser au fil des années et revient au même niveau que sur les réseaux payants.
La gratuité ne favorise pas l’inter modalité et elle est un obstacle à la tarification unique.
La gratuité ne favorise pas la prise de conscience du coût de la mobilité : acheter un ticket est un acte citoyen qui responsabilise l’usager.
 
Pau est l’une des deux agglomérations les moins chères de France, 11500 personnes y bénéficient déjà d’une tarification sociale. Il appartient aux autorités organisatrices d’étendre au maximum ce système afin que tout citoyen puisse bénéficier des transports collectifs. Mais on ne peut se priver de financements, si minimes soient-ils, surtout en période de crise. La gratuité totale si généreuse soit-elle apparaît comme une fausse bonne idée.
 
La DUT Aquitaine-Grand Pau
 
Sud-Ouest du 28 janvier 2012

Documents joints

Une autre approche sur le sujet.