Par : webmestre
Publié : 12 avril 2012

Pau : la concertation pour le bus-tram démarre doucement

Par E.B.
Publié le 12 avril 2012 à 04h00
Mis à jour à 07h42

© La République des Pyrénées

 
Une vingtaine de personnes seulement ont assisté à la première réunion de concertation sur le bus-tram. © nicolas sabathier

Une vingtaine de personnes au début, une quinzaine à la fin. Après le lancement en grande pompe, le 28 mars dernier au Palais Beaumont, de la grande démarche de concertation sur le projet de bus-tram qui doit relier l’hôpital à la gare à l’horizon 2015, il n’y avait pas foule hier soir au pavillon des arts.

Il s’agissait de la première des 13 réunions publiques programmées d’ici juin. La députée-maire avait pourtant souhaité une « vraie concertation » sur ce projet à 60 millions d’euros qui doit révolutionner les transports palois. Une première pour un dossier de cette ampleur. Comme le changement des habitudes en matière de déplacement, la culture de la démocratie participative demande, peut-être, du temps pour prendre racine. Mais les habitants qui ont répondu présent hier avaient des questions bien précises à poser au Syndicat mixte des transports urbains (SMTU).

Où installer le parc relais de la gare ?

Il y a d’abord eu la question du coût. Qui paiera ? « Pas le contribuable », a tenu à préciser le président du SMTU, André Duchateau. Le financement du projet est uniquement assuré par les recettes provenant du versement transport collecté auprès des entreprises et administrations du territoire. L’élu a néanmoins précisé que le débat sur une participation des communes et de l’Agglo pourrait se poser « à partir de 2016 ».

L’autre question principale soulevée a été celle des parkings relais. Si pour l’instant deux d’entre eux sont envisagés au Nord du tracé au niveau de l’hôpital et du haut des allées Catherine de Bourbon, pas d’emplacement mentionné pour le moment au Sud, côté gare. Or, il faudra à la fois compenser le stationnement de la cour de la gare, qui sera consacrée au terminus de la ligne, et créer un parking relais. André Duchateau a évoqué plusieurs possibilités : le parking du stadium, l’ancienne cour de la Sernam, et un parking en silo sur l’actuel parking de l’usine de tramways.

Des maisons frappées d’alignement

Jean-Michel Tardan, président de l’association de défense des usagers du transport d’Aquitaine, a plaidé pour un parc relais plus éloigné au niveau de la fromagerie des Chaumes avec une liaison intermodale par cadencement ferroviaire. André Duchateau a répondu par la négative. « Au moins sur du court ou moyen terme ».

Autre sujet abordé, la partie de la ligne concernant le boulevard de la paix. Devant l’étroitesse relative de l’axe, le bus-tram ne peut-il pas fonctionner sur une voie en alternance ? L’option a été étudiée par la maîtrise d’oeuvre, a indiqué André Duchateau. mais selon lui « l’efficacité du bus-tram serait altérée ». Il a aussi précisé que des maisons seraient « frappées d’alignement ». Les personnes concernées vont être contactées à partir de « la semaine prochaine ».

Prochaine réunion ce soir

La réunion publique d’hier soir était la première d’une série de 13 qui va s’étaler jusqu’au mois de juin. La prochaine aura lieu ce soir de 18 h 30 à 20 h en mairie en salle du conseil municipal. Le thème : « Bus-tram, vélo et transports en commun ». Les autres réunions de ce mois d’avril : le mardi 17 avril à 18 h 30 en mairie sur la place du bus-tram dans l’essor du centre-ville ; et le mardi 24 avril, en mairie toujours à 18 h 30, sur les opportunités de réaménagement du pôle Bosquet et de la place d’Espagne.