Par : webmestre
Publié : 23 décembre 2020

Contribution pour la réintroduction des trains de nuit : Paris Dax Bayonne Hendaye et Paris Dax Pau Tarbes.

Suite à l’analyse de la FNAUT et aux résultats de son enquête menée auprès des voyageurs,

le train de nuit doit pouvoir attirer le plus grand nombre de voyageurs de tous les âges et de toutes les conditions.
Pour réussir cette réouverture et la pérenniser dans le temps, il doit remplir un certain nombre de conditions :

l’heure de départ doit être comprise entre 21h et 23h pour une arrivée au terminus entre 7h et 8h du matin afin que les voyageurs disposent d’une journée entière pour les rendez-vous professionnels ou autres activités,
un accès facile car les seniors qui constituent une clientèle potentielle importante renoncent souvent à pendre ce type de train à cause des difficultés,
des compartiments « aérés » composés au maximum de 4 couchettes en réservant en priorité celles du bas aux séniors,
dès le départ à Austerlitz, le train doit être formé de 2 demi rames comportant chacune une motrice et une voiture pilote pour réduire au maximum les temps de dédoublement et de recomposition à Dax.

Compte tenu de ces impératifs et des types de trains de nuit circulant actuellement en Europe le train Hôtel TALGO est celui qui correspond le mieux aux conditions énoncées ci- dessus :
le plancher des voitures, à 720mm au-dessus, du rail, et sur toute la longueur de la rame offre la meilleure accessibilité,
chaque demi rame présentera une composition indéformable de 10 voitures comprenant des sièges inclinables ; des compartiments couchettes à 4 places ;des voitures à 2 places ;1 voiture de service et une voiture pilote soit 10 à 11 voitures pour 180 à 200 places,
un service ambulatoire proposera un petit déjeuner avant l’arrivée aux terminus.

Des trains TALGO ainsi configurés ont déjà circulé en France, assurant les liaisons nocturnes :Paris
Madrid (le « Francisco de Goya ») et Paris Barcelone (le « Juan Miro »).
Certaines de ces rames, aptes à 200 - 250 km/h, conviendraient à la circulation de trains « européens » longue distance.
En raison de l’éloignement d’Hendaye et Tarbes vis-à-vis de Paris, le train de nuit est la seule alternative crédible pour rallier la capitale en tout début de matinée, respectant l’environnement par une consommation énergétique réduite.

La DUT souhaite vivement la remise en circulation rapide de ces trains.